1. Accueil
  2. »
  3. Technologie
  4. »
  5. La créativité s’envole :...

La créativité s’envole : sauvera-t-elle le monde?

0

Chaque année, l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) classe les résultats en matière d’innovation de près de 130 pays du monde entier en allant au-delà due la simple statistique du nombre de brevets déposés. L’OMPI établit ainsi un indice d’innovation basé sur 82 indicateurs classés en deux catégories : les variables d’entrée (ressources humaines, infrastructure, environnement économique, etc.) et les variables de résultats (qualité des innovations, taux de créativité, etc.).
La Suisse, la Suède et les États-Unis d’Amérique sont en tête de ce classement. Les Pays-Bas le Royaume-Uni, le Danemark, la Finlande et l’Allemagne en Europe, ainsi que Singapour en Asie et Israël figurent parmi les 10 premiers. La République de Corée et la Chine se rapproche du top 10 et ont dépassé la France qui se classe en 17ème position.

L’innovation se nourrissant de l’échange entre les personnes, les activités de recherche scientifique et d’inventions se concentre dans les grandes zones urbaines cosmopolites, prospères et ouvertes sur l’extérieur.
Aux États-Unis, la Silicon Valley en Californie et la côte est des États-Unis (New-York, Boston) font aujourd’hui partie des phares de l’innovation mondiale. En Europe, Londres, Hambourg, Munich, Bâle et Paris sont encore des pôles d’excellence. En Asie, Tokyo au Japon s’est hissé au niveau international depuis des décennies et maintenant apparaissent d’autres pôles d’innovation qui rivalisent avec ceux de l’Occident: Beijing, Shanghaï, Shenzhen en Chine, Séoul en Corée, Bangalore en Inde, etc.
Enfin avec les nouvelles technologies de communication, la géographie de l’innovation s’élargit au monde virtuel. L’internet permet de partager plus facilement les connaissances et de faire travailler ensemble des personnes éloignées les unes des autre. De nouveaux réseaux de collaboration se mettent en place et amplifient ainsi la longue tradition de coopération internationale de la communauté scientifique.

Les commentaires sont fermés.