1. Accueil
  2. »
  3. Espace
  4. »
  5. Hubble observe 5 galaxies...

Hubble observe 5 galaxies qui vont fusionner d’ici un milliard d’années.

0

Pour son 32ème anniversaire, le télescope spatial Hubble, conjointement réalisé et géré par la NASA et l’Agence spatiale Européenne, nous propose d’observer les cinq galaxies du groupe compact de Hickson n°40 (aussi appelé HCG40) dans la constellation de l’Hydre.
La vidéo ci-dessous montée à partir de clichés réels exceptionnels illustre le moment spécial de leur vie alors qu’elles se rapprochent inexorablement avant de fusionner d’ici un milliard d’années pour former une seule galaxie elliptique géante.

crédit : NASA, ESA, STScI- Joseph DePasquale , Alyssa Pagan

Le groupe de Hickson n°40 est si compact qu’il pourrait tenir dans une région de l’espace qui fait moins de deux fois le diamètre du disque stellaire de notre Voie lactée. Bien que plus de 100 groupes compacts de Hickson aient été catalogués dans des relevés du ciel remontant à plusieurs décennies, le groupe de Hickson n°40 est l’un des plus denses. Cette densité pourrait être due à la présence d’une quantité importante de matière noire dans cette zone dont l’effet gravitationnel forcerait les galaxies à s’agglutiner.

Les astronomes ont étudié ce groupe de galaxies compactes non seulement en lumière visible, mais aussi en radio, infrarouge et aux longueurs d’onde des rayons X. Presque chacune des galaxies a une source radio compacte en son cœur, ce qui pourrait être la preuve de la présence d’un trou noir supermassif. Les observations aux rayons X montrent que les galaxies interagissent entre elles aussi gravitationnellement, comme en témoigne la présence de beaucoup de gaz chaud dans cette partie de l’espace. Les observations infrarouges révèlent par ailleurs les mécanismes à l’œuvre conduisant à la formation de nouvelles étoiles.

Les observations faites par Hubble suggèrent que de tels groupes étaient peut-être plus abondants dans l’Univers primitif et fournissaient le “carburant” pour alimenter les quasars.

Les commentaires sont fermés.