1. Accueil
  2. »
  3. Espace
  4. »
  5. La NASA prévoit de...

La NASA prévoit de redécouvrir Vénus d’ici 2030

0

La NASA vient de retenir deux projets pour comprendre comment Vénus, notre plus proche voisine planétaire, est devenue un enfer alors qu’elle a tant d’autres caractéristiques similaires aux nôtres et qu’elle a peut-être été le premier monde habitable du système solaire.
Le budget alloué à chaque mission est d’environ 500 millions de dollars avec un objectif de réalisation dans la période 2028-2030.

Mission DAVINCI+
Deep Atmosphere Venus Investigation of Noble gas, Chemistry and Imaging

DAVINCI+ mesurera la composition de l’atmosphère de Vénus afin de comprendre comment elle s’est formée et comment elle a évolué. Elle cherchera en particulier à savoir si la planète a déjà eu un océan. La mission consiste faire descendre une sonde dans l’atmosphère épaisse de la planète pour réaliser des analyses fines des gaz qui sont présents présents et qui pourraient expliquer pourquoi l’atmosphère de Vénus est une serre beaucoup plus chaude que celle de la Terre.
De plus, DAVINCI+ renverra les premières images en haute résolution de caractéritiques géologiques de Vénus connues sous le nom de « tesselles ». Ces structures pourraient être comparables aux continents de la Terre et pourraient suggérer que Vénus a une tectonique des plaques.

DAVINCI+ sera la première mission américaine dans l’atmosphère de Vénus depuis 1978. Elle pourrait conduire à une nouvelle compréhension de la formation des planètes terrestres dans notre système solaire et au-delà. Elle sera dirigée par James Garvin du Goddard Space Flight Center de Greenbelt (Maryland).
Par ailleurs DAVINCI+ hébergera le spectromètre d’imagerie compact ultraviolet à visible (CUVIS (2) Compact Ultraviolet to Visible Imaging Spectrometer construit par Goddard. CUVIS effectuera des mesures à haute résolution de la lumière ultraviolette à l’aide d’un nouvel instrument basé sur l’optique de forme libre. Ces observations seront utilisées pour déterminer la nature de l’absorbeur ultraviolet inconnu dans l’atmosphère de Vénus qui absorbe jusqu’à la moitié de l’énergie solaire entrante.
VERITAS
Venus Emissivity, Radio Science, InSAR, Topography, and Spectroscopy

VERITAS cartographiera la surface de Vénus pour déterminer l’histoire géologique de la planète et comprendre pourquoi elle s’est développée si différemment de la Terre. Son puissant radar lui permettra d’établir les élévations de surface sur presque toute la planète pour créer des reconstructions 3D de la topographie et confirmer si des processus tels que la tectonique des plaques et le volcanisme sont toujours actifs sur Vénus. VERITAS cartographiera également les émissions infrarouges de la surface de Vénus pour déterminer son type de roche, qui est en grande partie inconnu, et voir si les volcans actifs libèrent de la vapeur d’eau dans l’atmosphère.
La mission sera dirigée par Suzanne Smrekar, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie du Sud. Le Centre aérospatial allemand, l’Agence spatiale italienne et le Centre national d’études spatiales français contribueront à l’équipement de la sonde dont le mappeur infrarouge.
Selon Thomas Zurbuchen, un des responsables scientifiques de la NASA science. « Il ne s’agit pas seulement de comprendre l’évolution des planètes et de l’habitabilité dans notre propre système solaire, mais d’aller au-delà de ces frontières jusqu’aux exoplanètes, un domaine de recherche passionnant et émergent pour la NASA. » Zurbuchen a ajouté que de fortes synergies devraient s’établir avec les autres programmes scientifiques de la NASA, en autres celui concernant le télescope spatial James Webb.
VERITAS accueillera également la Deep Space Atomic Clock-2, construite par le Jet Propulsion Laboratory dont le signal ultra-précis contribuera à l’optimisation du fonctionnement autonome des engins spatiaux.

S’étonnant de voir à quel point nous en savons peu sur Vénus, Tom Wagner, Scientifique du programme Discovery de la NASA témoigne de son optimisme : “Ce sera comme si nous redécouvrions la planèt. Ces missions nous renseigneront sur la planète depuis les nuages dans son ciel en passant par les volcans à sa surface jusqu’à son cœur”.

source : NASA

Les commentaires sont fermés.