1. Accueil
  2. »
  3. Culture
  4. »
  5. Chanel n°5 : un...

Chanel n°5 : un parfum iconique

0

L’histoire du parfum Chanel No. 5 remonte aux années 1920, lorsque Gabrielle “Coco” Chanel, fondatrice de la maison de couture Chanel, décida de créer un parfum révolutionnaire. Elle voulait un parfum qui soit moderne, audacieux et différent de ce qui était courant à l’époque.
Coco Chanel fit appel à Ernest Beaux, un parfumeur russe, pour créer ce parfum unique. Beaux lui présenta plusieurs échantillons numérotés, et elle choisit le numéro 5, d’où vient le nom du parfum.
“Chanel No. 5” qu’elle lancera officiellement en 1921, le 5 mai (5/5).

Ce nouveau parfum a immédiatement captivé l’attention du public. Il était considéré comme novateur, car il utilisait des ingrédients inhabituels pour l’époque, notamment des notes de synthèse, en plus des ingrédients naturels. Il s’agissait également du premier parfum à incorporer une proportion élevée d’aldéhydes, ce qui lui conférait une qualité moderne et abstraite.
La renommée du parfum Chanel No. 5 a été renforcée par des personnalités influentes de l’époque. Marilyn Monroe, par exemple, aurait déclaré qu’elle ne portait rien d’autre que quelques gouttes de Chanel No. 5 pour dormir. Cette déclaration a contribué à faire du parfum un symbole de glamour et d’élégance.
Au fil des décennies, Chanel No. 5 est devenu un classique intemporel et l’un des parfums les plus emblématiques au monde. Il a été revisité et décliné dans différentes variations, mais la composition originale, avec ses notes de rose, de jasmin, de vanille et d’aldéhydes, est restée inchangée.
Aujourd’hui, Chanel No. 5 continue d’être l’un des parfums les plus vendus et les plus appréciés, incarnant l’héritage et l’élégance intemporelle de la maison Chanel. Il a marqué l’histoire de la parfumerie en tant que symbole de luxe et de sophistication.

Par contre sur le plan personnel, Coco Chanel laisse une image beaucoup moins glorieuse du fait de sa liaison pendant la seconde guerre mondiale, avec un espion, le baron allemand, Hans Günther von Dincklage, de 13 ans son cadet. Profitant de son rôle trouble dans la collaboration avec les services d’espionnage SS, elle a aussi cherché à protéger ses intérêts personnels. C’est ainsi qu’elle interviendra auprès des nazis pour tenter de récupérer la propriété de ses parfums, cédée avant-guerre à des industriels juifs, les frères Wertheimer, réfugiés aux Etats-Unis. Malgré la bonne volonté des autorités allemandes, ce sera un échec.

Après la guerre, Chanel a été interrogée par les autorités françaises et a été brièvement emprisonnée, mais elle a réussi à éviter des poursuites plus sévères grâce à une intervention de Churchill. Elle a ensuite quitté la France et s’est réfugiée en Suisse pendant plusieurs années avant de revenir dans le monde de la mode dans les années 1950. Elle décèdera en 1971, à 87 ans à l’Hôtel Ritz Paris (Paris)

Lithographie publicitaire par Sem,

Les commentaires sont fermés.